25/08/2021 | | ,

Méthodologie de développement

Le développement d’un logiciel sur mesure passe par un ensemble d’étapes qui, selon l’ampleur du projet et sa typologie, pourront être plus ou moins renforcées.
Il peut s’agir d’une petite application mono utilisateur destinée à aider un travailleur indépendant dans son quotidien ou au contraire une application ERP destinée à être utilisée en réseau et en version nomade par l’ensemble des collaborateurs de la flotte commerciale, avec des tableaux de bord pour la direction, et l’interaction de plusieurs services internes.

Chaque projet et différent. Pour autant, nous essayons toujours de respecter l’ordre et les étapes détaillées ci-dessous :

Etape 1 – l’évaluation budgétaire du projet

Cette étape vise, suite à un premier rendez-vous ou un entretien, à évaluer l’enveloppe financière du projet.
Au cours de cet entretient et sous couvert d’une clause de confidentialité que nous signons en préambule de tout échange, nous abordons les points listés ci-dessous.
Cette étape permet également au client de valider la faisabilité de sa demande ou d’orienter, grâce à nos conseils, plus précisément son projet.
Ces deux derniers points, dans certain cas de figure, peuvent faire l’objet d’une étude spécifique.

Cette première étape n’est pas facturée au client sauf étude(s) spécifique(s)à réaliser.

Etape 2 – l’étude détaillée du projet

A l’issue de la remise d’une première cotation et si le client désire aller plus loin dans le projet, nous entamons avec lui une étude très détaillée de sa futures application.
Nous procédons souvent via une approche orientée utilisateurs en définissant pour chacun d’entre eux des scénarios.
Lors de nos entretiens, nous entendons les souhaits, les impératifs du terrain et nous pouvons déceler les éventuels blocages faisant suite souvent à une mauvaise expérience dans un outils pas ou peu adapté..

A l’issue de cette étude approfondie, nous sommes capable, grâce à nos outils internes, de rédiger rapidement une proposition commerciale détaillée et engageante en terme de coût et de planning.

Etape 3

Chacun des points abordé dans l’étape 2 nous permet de décrire précisément la futures application en terme d’écrans, de fonctionnalités, de livrables, de tâches. Chaque éléments est coté précisément.
Plusieurs annexes dans la proposition commerciale détaillent l’ensemble des fonctionnalités. Il n’a donc aucune ambiguité : ce qui est livré est décrit précisément et coté.

Etape 4 – le développement en méthode orientée AGILE

Dès acceptation de la proposition commerciale, le développement est lancé. Sur le plan de l’organisation, nous nous basons principalement sur la méthode de developpement itérative et RAD* dénomée “Méthode AGILE”. C’est une méthode impliquant le client et offrant une relle souplesse et une grande réactivité dans le développement. Le client, grâce à la sucession des sprint (versions du logiciel mise à sa disposition de façon régulière) et des tests utilisateurs qui s’en suivent,est très impliqué et peut contrôler et influer directement et très rapidement sur le developpement en cas d’anomalie constatée. Les corrections sont immédiatement prises en compte et visibles d’un sprint sur l’autre. Les sprints se succèdent jusqu’à la fin du planning de développement. Chaque spint est documenté.

Cette méthode est très efficace et garantie d’excellents resultats.
Fini l’angoisse du client qui découvre, pour la première fois, le jour de la livraison, l’application qui ponctue plusieurs mois de développement…Une étude de 2013 fait ressortir que 7 projets informatique sur 10 n’aboutissent pas dans les temps voire jamais. (Source étude :journal du GEEK 2013)
* Rapid Application Development

Etape 5 – la recette

La phase de recette de votre application commence dès la fin de la période de développement. Selon les projets, elle peut s’effectuer sur un environnement dédié ou sur l’environnement de production final.
Dans le cas ou une reprise de données est prévue, c’est à cette étape que nous intégrons le premier jeu.

Si les retours des utilisateurs testeurs ont été remontés au fur et à mesure des sprints, la phase de recette est une simple formalité, puisque les utilisateurs finaux ont, durant les semaines précédentes,déjà validé l’ensemble des écrans, des fonctionnalités et des livrables.

Il est important de repasser tout le logiciel en revue et de faire remonter les éventuelles anomalies constatées et notamment avec le jeu de données final.

Il ne s’agit plus de faire évoluer le logiciel mais de le corriger.

Toutes les remontées sont prises en compte et corrigées dans la foulée. Elle sont visibles et contrôlables d’un sprint à l’autre.

Etape 6 – la mise en production

La mise en production est la dernière étape. Elle consiste à déployer la nouvelle application en production dans son environnement définitif. Les données finales sont intégralement rechargées et contrôlées une denrière fois. En parallèle de la mise en production et du déploiement peut être organsisée la formation des nouveaux utilisateurs (qui n’ont pas été associés au développement)
La période de garantie commence le jour de la mise en production

Studiotic – 2 rue Mirabeau 75016 Paris – 09 73 15 92 66
© Studiotic 2020 | Tous droits réservés 2020